Parlez-Moi De La Pluie

Les Bronzés à l'opéra

Affiche Parlez moi de la Pluie

Des deux derniers films d'Agnès Jaoui, on gardait en mémoire des grosses leçons de morale lourdingues assénées au marteau-piqueur. Dans Le Goût Des Autres et dans Comme Une Image, la trame servait uniquement à appuyer, mettre en relief, surligner, entourer et grossir dix fois la thématique principale.

Dans La Ville De Sylvia

Torpeur sur la ville

Affiche Dans la Ville de Sylvia

Un matin, José Luis Guerin s'est levé et s'est dit : "Je vais faire un film sur un gars qui suit une fille qu'il a connue jadis, mais en fait, c'est pas elle." Ha oui ça calme. Et encore c'est sans le twist final.

Inju, La Bête Dans L'Ombre

Sôt en auteur

Affiche Inju, La Bête Dans L'Ombre

Quelle semaine... Entre un remake de La Fête Des Pères, quelques thrillers flasques pour madame Trichardin, l'habituel Oliveira de rentrée et un opus de Guinea Pig par René Manzor, ne restait plus que ce bon vieux Barbet pour nous sauver la mise. Ou pas.

Des Trous Dans La Tête

Et rien là d'dans ?

Affiche Des Trous Dans La Tête

Et si justement, y en a là d'dans. Dans le cinéma de Guy Maddin plus précisément, le Canadien continuant de confectionner ses films en se fichant royalement des standards de l'époque, comme si nous étions restés bloqués dans les années 20.

La Possibilité D'Une Ile

Guère de clone

Affiche La Possibilité d'une Ile

Trois semaines après Babylon A.D. (ou XxX 3, je ne sais plus trop), débarque en salles une nouvelle adaptation d'un célèbre roman de Science-Fiction français contemporain. A la différence que l'auteur tourne ici lui-même la manivelle, ce qui n'est pas plus garant du respect de l'œuvre originale.

Martyrs

Les histoires d'amour finissent mal, en général

Affiche Martyrs

Après avoir échappé à une interdiction aux moins de 18 ans synonyme de mort commerciale, Martyrs, le film de Pascal Laugier, est enfin sur les écrans. S’il n’est pas la révolution du film de genre annoncée, fantasmée et espérée par certains, il n’en demeure pas moins un sacré choc !

Le Bal De L'Horreur

Mort… de honte

Affiche Le Bal de l'Horreur

Depuis le succès inespéré du remake de Texas Chainsaw Massacre, les projets estampillés horror revival se bousculent au portillon, parallèlement à la vague dirty horror représentée principalement par les sagas Hostel et Saw.

Informations supplémentaires