Gérardmer 2009

Parce qu'on le Vosges bien

Affiche Gérardmer 2009

Du vin chaud, du latex, John Landis, la brasserie du Grizzli, des spectateurs esthètes applaudissant un meurtre à la hache : pas de doute, nous sommes à Gérardmer.

Flop 2008

Musée du bas

Flop 10

Attention, ici ça sent la vase. Après les orfèvres de 2008, voilà la galerie des monstres du septième art, ceux qui font mal à l'œil et parfois ailleurs. Entre coups de gueule, déceptions et lassitude, il doit bien y avoir des films qui méritent vraiment d'être là (comment ça, tous ?).

Cannes 2008

Entre lémures

Affiche Cannes 2008

Depuis vingt-et-un ans et Sous le Soleil De Satan de Pialat, le cinéma français attendait une nouvelle Palme d’Or. Entre Les Murs a donc reçu la récompense suprême du 61ème Festival de Cannes.

Le cinéma d'horreur français

Qu'un sang impur...

Martyrs

Alors que se profile à l’horizon la 16ème édition du festival de Gérardmer Fantastic’Arts 2009, avec dans sa besace une pelleté de films de "genre" plus ou moins attendus et susceptibles d’être présents (Lady Blood, Mutants, Ricky, Humains), L’ouvreuse se penche sur l’existence a priori inconciliable d’un cinéma d’auteur et d’horreur français. Attention le combat risque d’être sanglant !

M. Night Shyamalan

The multi-trick pony

M. Night Shyamalan

Trop classique et sage pour les uns, pas assez cynique ou renouvelé pour les autres, le cinéma de Shyamalan, à la croisée de plusieurs étiquettes (films de studios, mais d'auteur, mais fantastiques, mais intimistes, mais naïfs, mais brassant plusieurs degrés de lecture, mais quoi à la fin ?), se voit donc résumé par le plus petit dénominateur commun mettant tout le monde d'accord : "Y a twist".

Top 2008

Musée du haut

Top 10

Une année de cinéma condensée en dix petites lignes, c'est le miracle des tops. Complètement futiles et partiaux (qui a vu les 500 films sortis en 2008 dans nos salles ?), les tops restent toutefois un bon moyen de résumer les horizons cinéphiles des rédactions, et surtout de se moquer en les ressortant quinze ans plus tard.

Le cinéma du milieu

Un pont entre deux dérives

Milieu, pont et point de Balrog hélas...

En avril dernier paraissait aux éditions Stock Le milieu n'est plus un pont mais une faille, rapport de synthèse du Club des 13 mené par Pascale Ferran formé suite au discours de la cinéaste durant la cérémonie des Césars 2007.

Informations supplémentaires